Blogue

    Appel aux dons pour la Semaine de la JR

    La Semaine de la Justice réparatrice aura lieu du 20 au 27 novembre 2022

    À cette occasion, faîtes un don et contribuez à faire vivre nos services de justice réparatrice. Votre don permet de continuer à offrir des services gratuits de justice réparatrice. Votre don est un geste pour dire oui à la justice réparatrice.

    Nos rencontres de justice réparatrice ont un impact important dans la vie de personnes victimes et auteurs d’actes criminels mais pas seulement! C’est toute une communauté et une société qui s’en trouve mieux: les membres de la communautés, l’environnement direct et indirect de ces participant.e.s.

    Si vous croyez autant que nous à la justice réparatrice, n’hésitez pas à faire un don, aussi petit soit-il ! Nous vous communiquerons un reçu pour fins d’impôt pour tout don supérieur à 20$.

    Vous pouvez faire le paiement :

    • Cliquer sur le bouton « Faire un don » sur le côté droit de la page qui renvoie vers notre page Paypal,
    • Par virement Interac en envoyant la réponse à la question de sécurité à csjr@csjr.org,
    • Par chèque à l’ordre du CSJR au 7333 rue Saint-Denis, Montréal (Qc) H2R 2E5.

    Faire connaître la justice réparatrice

    Une des missions du CSJR est de faire connaître la justice réparatrice parmi la population. Pour ce faire, l’équipe du CSJR présente la justice réparatrice et le modèle du CSJR auprès d’étudiants, d’organisme ou lors d’événements particuliers. Sensibiliser permet de continuer à faire que la justice réparatrice soit connue et plus amplement utilisée dans notre société.

    Depuis septembre 2022, le CSJR a donné 10 présentations : 5 présentations et témoignages à des étudiants de première année de techniques policières aux Collèges Ahuntsic et Maisonneuve – environ 300 étudiants sensibilisés – . L’équipe du CSJR a aussi présenté ses services au RÉSAL (Réseau d’échanges et de soutien aux actions locales de prévention de la violence chez les jeunes), au Colloque 2000 de l’ASRSQ (Association des services de réhabilitation sociale du Québec) le 6 octobre dernier et lors d’un webinaire organisé par la Conférence des religieux du Canada sur le thème de la vulnérabilité et de la justice réparatrice et ce, devant 160 responsables de communautés religieuses.

    Le plus souvent une personne ayant vécu une démarche de justice réparatrice nous accompagne pour témoigner de leur expérience. Quoi de plus parlant et marquant qu’un témoignage pour témoigner de l’importance, des impacts et de la signification d’une telle démarche. Ces témoignages permettent de changer les idées préconçues que l’on peut avoir des personnes victimes et auteurs d’actes criminels, d’instaurer le dialogue sur ces sujets souvent tabous, de donner une plus grande connaissance des conséquences d’un crime sur une personne victime, etc.

    C’est dans cette optique, que le CSJR donnera une présentation de la Justice réparatrice et de son modèle mercredi 23 novembre dans un cours de victimologie de l’UDEM soulignant ainsi la Semaine de la justice réparatrice 2022 (20 au 27 novembre). Une participante à une démarche de rencontre de justice réparatrice sera présente pour partager son histoire et sa démarche de justice réparatrice avec le CSJR aux étudiants.

    Semaine de la Justice réparatrice 2022

    Cette année, la Semaine de la Justice réparatrice aura lieu du 20 au 27 novembre 2022.

    À cette occasion, n’hésitez pas à vous renseigner plus amplement sur la justice réparatrice et à faire connaître cette démarche autour de vous. Nous pouvons toutes et tous être des agents œuvrant dans l’esprit de la justice réparatrice au quotidien en prenant conscience de nos actes et des répercussions que cela peut avoir sur autrui.

    Symposium national sur la Justice réparatrice 2022 – Virtuel

    À cette occasion se tiendra le Symposium national sur la Justice réparatrice les lundi 21 et mardi 22 novembre. Le thème de ce Symposium est « Inspirer l’innovation ». Organisé par The Restorative Justice Association of Manitoba (RJAM), l’objectif du Symposium virtuel est de mobiliser les participants pour explorer comment nous pouvons utiliser la collaboration, la mobilisation et l’éducation pour accroître le recours à des pratiques, à des principes et à des valeurs de justice réparatrice afin d’aborder des enjeux sociaux complexes.

    Découvrez tout le programme, ici et inscrivez-vous ici pour y participer.

    Atelier de Danse contre la violence

    Dans le cadre de la Semaine de la Justice réparatrice, le CSJR organise un atelier de danse, Danse contre la violence en collaboration avec l’école de danse, Danse Montréal et la société Elisabeth Fry. Il se tiendra le mardi 22 novembre de 19h à 20h30, au CSJR (7333 rue Saint-Denis à Montréal).

    Cet atelier est ouvert aux femmes, qu’elles aient été victimes, et/ou judiciarisées ou à toute femme intéressée par la démarche. Profitez de cet atelier pour vous offrir un moment de bien-être et de connexion à soi. N’hésitez pas à vous inscrire ou à partager cet événement autour de vous.

    Les places sont limitées. Alors inscrivez-vous rapidement !

    Détails sur l’atelier et inscriptions: ici.

    Inscriptions ouvertes : formation en justice réparatrice

    Le CSJR est heureux de pouvoir offrir de nouvelles dates de formation introductive à la justice réparatrice et au modèle d’intervention du CSJR. Ces formations seront données en français.

    Les formations à venir


    Demande d’informations

    Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter notre formatrice, Guylaine Martel : guylainemartel@csjr.org/ 1 833 320 2757

    Pour être informé.e sur nos formations et activités offertes, inscrivez-vous pour recevoir nos Nouvelles.

    Atelier de danse pendant la Semaine de justice réparatrice

    Dans le cadre de la Semaine de justice réparatrice, participez à l’atelier de Danse contre la violence au CSJR !

    Montréal Danse, compagnie de danse montréalaise et Danse Contre la Violence, offre en collaboration avec le CSJR et la Société Elizabeth Fry du Québec un atelier d’exploration corporelle sur le thème de la justice réparatrice. Cet atelier a pour but d’offrir un moment de bien-être personnel à des femmes à travers le corps et le mouvement.

    Cet atelier sera facilité par Rachel Harris, danseuse-modératrice pour Danse Contre la Violence. Rachel est danseuse professionnelle et enseigne depuis 2011 aux femmes dans des maisons d’accueil dans le cadre du programme Danse contre la violence.

    Pour en savoir plus sur le programme Danse contre la violence, consultez leur page Facebook : ici ou consultez ce dépliant.

    Sachez que vous n’avez pas besoin de savoir danser pour participer à cet atelier, il s’adapte à toutes. De plus, il n’y aura pas de contact physique direct durant l’atelier.

    Détails de l’atelier :

    • Pour qui ? Cet atelier s’adresse aux femmes, qu’elles aient été victimes, et/ou judiciarisées ou à toute femme intéressée par la démarche
    • Quand ? Mardi 22 novembre de 19h à 20h30 (1h d’atelier et 30 min d’échanges informels autour d’une collation)
    • Où ? Dans les locaux du CSJR au 7333, rue Saint-Denis, Montréal
    • Équipement : Vous pourrez danser pied-nus, avec des chaussettes ou apporter des chaussures confortables, veuillez-vous habiller avec des vêtements confortables.
    • Coût : Contributions volontaires
    • Inscription : inscription obligatoire ; nous vous contacterons par la suite pour confirmer votre participation (nombre de place : 10)

    ==> Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter Manon : manonmazenod@csjr.org/438-493-4733

    Colloque et Balado sur la réhabilitation sociale

    Colloque

    Le 6 octobre dernier, dans le cadre du colloque annuel de l’ASRSQ (Association des services de réhabilitation sociale du Québec) intitulé « Décloisonner et connecter les systèmes de justice pénale et correctionnel avec le réseau communautaire », une présentation du CSJR a été offerte à une trentaine de personnes. Merci aux deux personnes qui ont contribuées par le témoignage de leur expérience en justice réparatrice. 

    Balado

    L’ASRSQ offre un nouveau Balado « Les voix de la réhabilitation » qui vise à donner la parole aux intervenants qui travaillent à la réintégration sociocommunautaire des personnes contrevenantes et aux personnes judiciaires pour expliquer leur parcours. Découvrez le premier épisode de ce Balado ci-dessous.

    Lettre ouverte

    Le CSJR a signé aux côtes d’autres organisations, une lettre de l’Association des services de réhabilitation sociale du Québec (ASRSQ). Cette lettre plaide pour une plus grande intégration des personnes ayant été incarcères dans la société et pour le soutien aux organismes qui oeuvrent en réhabilitation sociale. « La réhabilitation sociale permet de donner une seconde chance à des personnes qui n’en ont parfois même pas eu une première. Et adéquatement financée, elle permet de protéger nos communautés ».

    Découvrez la lettre publiée dans le journal Lapresse : ici.

    Le Devoir parle de justice réparatrice

    Récemment, Le Devoir parle de la justice réparatrice comme avenue possible pour réparer les crimes à caractères sexuels dévoilées durant le mouvement #Moiaussi.
    

    Depuis le samedi 15 octobre, Le Devoir consacre une série d’articles, de vidéos et de balados sur les « Cinq ans après #Moiaussi » et présente la justice réparatrice comme une des avenues possibles pour trouver réparation après avoir été victime d’un crime à caractère sexuel.

    La société évolue et les révélations du mouvement #Moiaussi ont permis de mettre en lumière un besoin de réparation des personnes victimes et auteurs et pas seulement sur le plan judiciaire. Toutes les personnes victimes ne souhaitent pas porter plainte. Certaines veulent obtenir réparation sur d’autres plans que celui de la justice pénale : humain, émotionnel, sociétal, etc. C’est ainsi que la justice réparatrice intervient et contribue à créer des avenues de réparation alternatives et prometteuses pour le présent et le futur.

    Dans une des vidéos publiés, Mélanie et Vincent deux participants à une démarche de justice réparatrice avec le CSJR, parlent de leur expérience.

    Découvrez ci-dessous les différentes communications du Devoir pour creuser le sujet.

    Nouveau documentaire sur la justice réparatrice

    Le CSJR a été heureux de participer au lancement du nouveau documentaire sur la justice réparatrice, "Quand punir ne suffit pas", réalisée par Pauline Voisard. 
    

    Dans ce documentaire, la réalisatrice suit des démarches organisées par nos partenaires d’Equijustice et du Service Correctionnel du Canada et interviewe des personnes médiées, des médiateurs.rices et des personnes en charge de ces programmes.

    Synopsis : Quand punir ne suffit pas, un documentaire sur la justice réparatrice. Comme un observateur, au-delà des portes closes, nous suivons le médiateur et assistons aux rencontres préparatoires où la victime et le contrevenant engagent un dialogue dans le but de réparer. Une invitation à vivre avec les protagonistes et les médiateurs un processus de justice réparatrice dont nous sommes les témoins privilégiés.

    Visionner le documentaire

    • Présenté dans le cadre de Doc Humanité sur ICI TÉLÉ, le samedi 12 novembre à 22 h 30 et sur ICI TOU.TV.
    • « Quand punir ne suffit pas » peut être vu lors d’une tournée de projection en présence de la réalisatrice (retrouvez les dates de la Tournée des projections ici) et sera à l’affiche du Cinéma Beaubien.
    • Lien vers la bande-annonce : https://vimeo.com/747735871

Centre de services de justice réparatrice | 7333 rue Saint Denis, Montréal Qc H2R2E5 | 514 933-3737 | csjr@csjr.org 

Tous Droits Réservés