Blogue

    7 juin : AGA du CJSR

    Nous avons le plaisir de vous convier à notre Assemblée générale annuelle, le 7 juin prochain dans le Vieux-Port de Montréal. Vous pourrez également nous suivre en ligne si vous le souhaitez.

    Rejoignez-nous dès 17h00 pour notre traditionnel et chaleureux pot-luck.

    Qui peut participer ? Tout le monde. Toutefois, seuls les membres pourront voter à l’AGA.

    Les détails :

    • Date : 7 juin 2024
    • Heure : 17h pour le potluck et 18h30 pour le début de l’AGA
    • Adresse : 138 rue Saint-Pierre, Montréal H2Y 2L7
    • Métro : Place d’armes
    • Stationnement : disponibles sur la rue en soirée
    • Inscription obligatoire avant le 27 mai

    Devenir membre

    Devenir membre du CSJR, c’est : 

    • Donner sa voix pour appuyer l’importance de la mission de l’organisme auprès de bailleurs de fonds et de partenaires,
    • Soutenir des services utiles pour vivre dans une société plus en paix,
    • Permettre au CSJR de continuer à offrir ses services en partie gratuitement, 
    • Participer à la vie démocratique d’un organisme à but non lucratif,
    • Pouvoir voter à l’Assemblée générale annuelle, 
    • Courir la chance de gagner 3 magnifiques prix.

    Concours

    Un concours est organisé pour tous les membres inscrits en 2024. Si vous êtes membres, vous courrez la chance de gagner 3 beaux prix parmi :

    On a bien hâte de vous revoir !

    La justice réparatrice vue par Geneviève Rioux

    Le CSJR a le plaisir de vous présenter sa plus récente vidéo mettant en lumière Geneviève Rioux, porte-parole du CSJR depuis janvier 2024. Elle-même survivante d’un acte criminel, Geneviève croit au pouvoir réparateur de l’écriture et du dialogue, qui permettent aux personnes ayant été victimes de se réapproprier leur histoire.

    Dans cette capsule vidéo, Geneviève aborde les effets cathartiques de la prise de parole des personnes victimes d’actes criminels. Elle explique comment la justice réparatrice contribue à tisser un fil de réparation en ouvrant des espaces de rencontre et de dialogue. 

    Dans un monde où les divisions se multiplient, cette forme de justice contribue à créer une société plus humaine et apaisée. Découvrez le pouvoir de la justice réparatrice en écoutant le témoignage inspirant de Geneviève Rioux, porte-parole du CSJR .

    Cette vidéo a été réalisée à l’occasion de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, grâce au soutien de Justice Canada.

    Pour visionner la vidéo sur Youtube, c’est par ici.

    À propos de Geneviève Rioux

    Geneviève Rioux est doctorante en psychologie et écrivaine. Survivante d’une tentative de meurtre et d’agression sexuelle, elle dénonce cette violence par l’écriture en explorant des thèmes comme l’adversité et la résilience. Elle transmet également son message sur scène et offre des conférences et des ateliers d’écriture. Survivaces, son premier recueil de poésie en partenariat avec David Goudreault, est paru aux éditions Mémoire d’encrier au printemps 2022. 
    Geneviève Rioux partage son histoire et son parcours avec authenticité et transparence dans le balado Relève-toi.

    Semaine des personnes victimes 2024

     

    La Semaine des personnes victimes et survivantes d’acte criminel aura lieu du 12 et 18 mai prochain. À l’occasion de cette Semaine nationale, nous avons le plaisir de vous partager quelques événements ainsi qu’un podcast sur Geneviève RIoux et une courte présentation de Kamélia Chartrand lors d’un colloque.

    Événements durant la semaine

    • Mardi 14 mai : Atelier de mouvement organisé par le CSJR, Danse Montréal et la Société Elizabeth Fry

    Cet atelier est pensé comme un moment où chacune, avec son vécu, ses expériences et ses particularités propres, peut porter attention à son corps, ses sensations et ses mouvements, dans un espace sécuritaire de mouvement et de créativité. Il s’adresse aux femmes.

     

    • Mercredi 15 mai : Dévoilement en ligne d’une nouvelle vidéo de promotion de la justice réparatrice avec notre porte-parole Geneviève Rioux

    Visionnez la vidéo sur les réseaux sociaux (Facebook) et partagez-la pour faire connaître la justice réparatrice au Québec

    • Lundi 13 mai au vendredi 17 mai : Symposium virtuel pour la Semaine des victimes organisé par le Ministère de la Justice Canada

    Participez à des ateliers et présentations et cérémonies (programme complet et inscription)

    À voir ou écouter pendant la semaine :

    • Entrevue de Geneviève Rioux, survivante d’une tentative de meurtre et d’agression sexuelle et porte-parole du CSJR, par Patrick Marsolais dans son Balado Relève-toi

    Découvrez le parcours d’une battante, comment elle a survécu à son agression et sa vision de la victoire de la vie sur la mort à travers ce podcast.

    • Présentation de Kamelia Chartrand sur la justice réparatrice en contexte de violence à caractère sexuel, lors d’un colloque organisé par l’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI).

    Notre Agente de justice réparatrice, Kamélia intervient ici dans le cadre du colloque IRIPII.

    Choeur de la justice réparatrice

    Appel aux participant.e.s

    Et si on créait un choeur de la justice réparatrice... 

    Vous aimez chanter ? Vous aimez la justice réparatrice ?


    Voici un nouveau projet pour allier vos deux passions, en 4 temps :

    • 2 ateliers d’1h30 en septembre et octobre et,
    • 2 courtes présentations lors d’événements publics en octobre et novembre. 

    Détails

    • Où ? Les ateliers se tiendront dans les locaux du CSJR, au 7333 rue Saint-Denis à Montréal (proche du métro Jean-Talon). Ce sera sûrement en soirée ou en fin de semaine (dates à convenir avec les personnes inscrites).
    • Pour qui ? Ouvert à toutes et à tous.
    • Dois-je savoir chanter pour y participer ? Non, Il n’est pas nécessaire d’avoir des compétences en chant.

    Ça vous intéresse ? Ou des personnes de votre entourage ? Merci de compléter le formulaire idéalement avant le 8 mai 2024.

    Nous irons de l’avant suivant le nombre de réponses reçues.

    Au plaisir de chanter avec vous !

    14 mai : Atelier de mouvement

    Dans le cadre de la Semaine des victimes et survivant.e.s d’actes criminels, nous vous offrons un atelier de mouvement, en collaboration avec la compagnie Montréal Danse et la Société Elizabeth Fry du Québec.
    Cet atelier est pensé comme un moment où chacune, avec son vécu, ses expériences et ses particularités propres, peut porter attention à son corps, ses sensations et ses mouvements, dans un espace sécuritaire de mouvement et de créativité. L’atelier se clôturera par une période conviviale de retour en dessins, autour de grignotines de Première Moisson (Jean-Talon) et breuvages.

    L’atelier de mouvement sera guidé par Elinor Fueter, danseuse professionnelle et facilitatrice depuis 2010 pour Montréal Danse/Danse contre la violence (programme d’ateliers dans des centres communautaires et maisons d’hébergement pour femmes). Pour en savoir plus sur ce projet, consultez la page de Danse contre la violence

    Valérie Descroisselles-Savoie, formée en art-thérapie et intervenante à la Société Elizabeth Fry du Québec, animera la période de dessin.

    Détails de l’atelier

    • Pour qui ? Toutes les femmes intéressées par la proposition de cet atelier, qu’elles soient victimes et/ou judiciarisées, ou non. Aucune expérience en danse, en dessin ou autres compétences spécifiques ne sont requises. 
    • Quand ? Mardi 14 mai 2024, de 18h à 20h 
    • Où ? Dans les locaux du CSJR (7333, rue Saint-Denis, Montréal)
    • Équipement : Apporter des vêtements confortables pour bouger. Il est possible de danser en chaussettes, mais si vous êtes plus confortables en souliers, apportez des espadrilles ou souliers confortables.
    • Coût : Contribution volontaire, non obligatoire. Cela contribue à l’organisation de l’atelier.
    • Inscription : inscription obligatoire (nous vous contacterons par la suite pour confirmer votre participation) – Nombre de places : 12

    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter Manon : manonmazenod@csjr.org

    Merci à Première Moisson de Jean-Talon pour sa commandite pour cet atelier !

    Visite internationale de Michael Lapsley

    Découvrez les riches rencontres de cette visite mémorable

    Nous avons eu le plaisir d’accueillir Michael Lapsley, fondateur de l’atelier Guérison des mémoires au Québec du 20 au 30 mars dans le cadre d’une visite internationale en Amérique du Nord. 

    Pour en savoir plus sur le parcours de vie de Michael Lapsley, n’hésitez pas à consulter cet article.

    Tout droit arrivés d’Afrique du Sud, Michael Lapsley et son accompagnateur Philani Dlamini ont été invités à rencontrer le Conseil d’administration et l’équipe permanente du CSJR jeudi 21 mars 2024. Un apéro-dinatoire chaleureux pour mieux se connaître et célébrer notre partenariat depuis 2016 fût organisé.

    Vendredi 22 mars, direction Trois-Rivières pour préparer la première édition au Québec de l’atelier Guérison des mémoires Phase II. Michael Lapsley a donné une formation aux personnes facilitatrices qui étaient heureuses d’approfondir leurs connaissances basées sur l’expérience de facilitation de l’atelier phase I.  

    Samedi 23 mars, nous avons accueilli 35 personnes venues de différentes régions du Québec à l’atelier Phase II. Accessible aux personnes ayant participé à l’un des 12 derniers ateliers Phase I, celui-ci a rapidement affiché complet. Son thème : Que faire de sa colère ? Comment surmonter la haine ? Comment aborder le pardon ?… etc. Il visait à continuer le cheminement personnel amorcé pendant l’atelier Phase I. Ce fût le plus grand atelier phase II jamais organisé dans le monde, a indiqué Michael Lapsley. Les participants et facilitateurs étaient heureux de se revoir.

    Dimanche 24 mars 2024, le CSJR a collaboré avec la Communauté de Manawan et a invité pour un brunch-causerie le chef Sipi Flamand et une quinzaine de leaders de la communauté. L’histoire et l’expérience de Michael en Afrique du Sud a pu aider à mettre en perspective les enjeux vécues ici. 

    Brian Bronfman du Réseau pour la paix et l’harmonie sociale, Amal Elsana de l’organisme PLEDJ – Canada (Promoting Leadership for Empowerment, Development, and Justice) étaient intéressés à rencontrer Michael Lapsley et à en connaître plus sur les ateliers Guérison des mémoires dans le cadre de leur projet intitulé « Dialogues de solidarité : renforcer nos espaces communs en temps de conflit ». C’est ainsi qu’une rencontre a eu lieu avec plusieurs leaders juifs et musulmans le 25 mars. Échange sincère sur les tensions existantes au Québec et sur l’importance de créer des espaces pour des « conversations courageuses et non violentes ». Un projet à suivre.

    Mardi 26 mars, Michael Lapsley et le CSJR rencontraient les chargés des relations avec les autochtones à la Ville de Montréal, Lauréanne Fontaine et William Daibhid Fraser. Un échange informel des plus enrichissants.

    En soirée, l’événement public de la visite de Michael lapsley a eu lieu : une soirée publique captivante sur le thème «Guérir du passé / Redeeming the past», avec la participation de Michael Lapsley et Tom Dearhouse, aîné Mohawk. 

    Nous avons eu la chance d’être accueillis dans le magnifique espace du Centre de Justice des Premiers Peuples de Montréal, un beau partenariat dont nous sommes reconnaissants et de savourer le délicieux buffet de mets autochtones de Chef Swaneige. Merci à Rose-Anne Gosselin, facilitatrice des ateliers Guérison des mémoires, qui a animé avec brio et douceur la soirée. 

    Les deux hommes ont ainsi partagé leurs récits de vie, qui se rejoignaient à plusieurs égards. Leurs témoignages ont clairement démontré comment le dépassement des épreuves personnelles peut se métamorphoser en un engagement social. 

    Après cet échange, nous avons eu la chance de découvrir les magnifiques chants et danses traditionnels autochtones du couple Owen Skahionwiio Mayo et Kwena Boivin. Leurs performances sincères et porteuses d’enseignements nous ont particulièrement touchés. La soirée s’est clôturée en beauté avec une superbe danse intertribale et une cérémonie de calumet de la paix animée par Tom Dearhouse.

    Lors de cette soirée, Amélie Mouton, journaliste à Radio-Canada Espaces autochtones, était présente. Retrouvez son article, ici.

    Découvrez les échanges et enseignements de cette soirée en vidéo ci-dessous :

    Mercredi 27 mars, Michael Lapsley a rencontré une dizaine d’étudiants de la communauté de Building 21, un Institut de recherches pluridisciplinaires de l’université McGill. Cette rencontre, organisée par Carole Graveline, a permis aux étudiants d’en apprendre plus sur le processus de guérison proposé par Michael Laspley et de le situer dans un contexte à la fois individuel mais aussi collectif. Les étudiants ont été touchés par cette rencontre et ont apprécié l’échange humain qui s’est déroulé dans ce contexte universitaire. Leur curiosité et intérêt pour la démarche de Guérison des mémoires et le parcours de Michael était palpable. 

    Jeudi 28 mars, Michael Lapsley et plusieurs membres de l’équipe du CSJR ont été invités par la communauté de Waseskun, Centre de guérison autochtone pour des hommes autochtones en réhabilitation. 

    Ce fut un privilège de participer à 2 cercles de parole avec l’aîné Mohawk Bryan Deer et 35 hommes autochtones qui résident dans ce centre. Des femmes autochtones étaient également présentes, certaines travaillant en lien avec le service correctionnel, d’autres avec l’organisme Missinak à Québec. Nous avons reçu de beaux témoignages des résidents qui apprécient le sentiment de faire partie d’une famille dans ce lieu unique au Québec, et dont les enseignements sont proches de leurs cultures. Après le dîner, un résident a offert une visite de ce lieu de vie qui leur permet de cheminer vers la guérison à travers différentes cérémonies autochtones. 

    Des échanges en profondeur très touchants, en vérité, dans l’accueil et l’ouverture de cœur, qui ont permis d’entendre des histoires blessées, tant individuelles que collectives, mais aussi des histoires de résilience. Une journée qui nous rappelle notre commune humanité et l’importance de cheminer ensemble.

    Michael Lapsley et Philani Dlamini se sont ensuite envolés pour le Nunavik où s’est déroulé un atelier Guérison des mémoires Phase I pour la première fois. Cette visite a été organisée par un comité de femmes inuits et une ancienne participante de l’atelier. Michael a pu découvrir la culture Inuit et partagé son parcours et expériences. 

    Le CSJR tient à remercier Santé Canada – DGSPNI qui a rendu cette visite possible et à tous nos partenaires dans cette semaine de rencontres enrichissantes et plus particulièrement : 

    • Sipi Flamand, Thérèse Niquay, Jennifer Petiquay-Dufresne et les leaders de la communauté de Manawan pour leur confiance, 
    • Brian Bronfman, Amal Elsana et les différents leaders juifs et musulmans rencontrés pour leur ouverture, 
    • L’équipe du Centre de Justice des Premiers Peuples de Montréal pour leur générosité,
    • L’équipe de Waseskun et ses résidents pour leur accueil,
    • Le Comité Guérison des mémoires du CSJR et,
    • Toutes celles et ceux qui ont contribué de près ou de loin à cette visite internationale.

    Découvrez le diaporama-photos de Lucie Brousseau, facilitatrice de Guérison des mémoires et photographe professionnelle, qui a suivi chaque jour de cette visite inoubliable :

    Crédit photo : Lucie Brousseau

    Offres d’emploi au CSJR

    Le CSJR est à la recherche de deux personnes pour combler les postes de :

    Si vous êtes passionné(e) par l’humain et que vous souhaitez participer à la réparation du crime, nous vous encourageons à postuler dès maintenant en envoyant votre CV et une lettre de motivation à csjr@csjr.org. Au plaisir de vous lire !

    Seules les personnes retenues lors de la présélection seront invitées à se présenter à une entrevue. Aucun accusé de réception ne sera transmis aux personnes qui posent leur candidature.

    Soutenez la justice réparatrice en devenant membre

    Nous avons le plaisir de vous annoncer que le CSJR tiendra son AGA le vendredi 7 juin en fin de journée. Tous nos membres pourront se joindre à nous pour cet événement et notre traditionnel et tant apprécié potluck. 

    Le CSJR est présentement en période de renouvellement de ses membres et d’adhésion de nouveaux membres. 

    Les fonds publics sont insuffisants à financer les coûts d’opération de notre organisme alors votre appui est essentiel pour nous permettre de continuer d’offrir des services de qualité. Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien.

    Devenir membre du CSJR, à quoi ça sert ?

    Devenir membre du CSJR, c’est : 

    • Donner sa voix pour appuyer l’importance de la mission de l’organisme auprès de bailleurs de fonds et de partenaires,
    • Soutenir des services utiles pour vivre dans une société plus en paix,
    • Permettre au CSJR de continuer à offrir ses services en partie gratuitement, 
    • Participer à la vie démocratique d’un organisme à but non lucratif,
    • Pouvoir voter à l’Assemblée générale annuelle, 
    • Courir la chance de gagner 3 magnifiques prix.

    Prix à gagner pour l’AGA

    Tous les membres inscrits ou ayant renouvelé leur cotisation depuis janvier 2024 courront la chance de gagner un prix. Le tirage se fera le 7 juin à l’Assemblée générale annuelle. Il n’est pas nécessaire d’assister à l’AGA pour gagner un de ces prix.

    Détails des prix à gagner : 

    Un grand MERCI à nos commanditaires !

    Cotisation 2024

    Pour devenir membre pour l’année 2024, trois niveaux d’adhésion sont possibles :

    • Membre individuel : 30$/an
    • Membre organisme / institution : 50$/an
    • Membre honoraire: 100$/an

    Plus d’information pour Devenir membre : ici

    Appel à candidature pour le CA

    Le Comité de candidatures est actuellement à la recherche de personnes candidates. N’hésitez pas à postuler. Nombre de sièges qui seront en réélection : 4.

    Faites-nous parvenir votre candidature au csjr@csjr.org avant le 7 mai 2024 (vos coordonnées et votre motivation à intégrer le Conseil d’administration du CSJR).

    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contactez au 514 933-3737 ou 1 833 320 2757 sans frais ou écrire un courriel à csjr@csjr.org. Merci !

Centre de services de justice réparatrice | 7333 rue Saint Denis, Montréal Qc H2R2E5 | 514 933-3737 | csjr@csjr.org 

Tous Droits Réservés