Blogue

    Visite internationale de Michael Lapsley 

    Du 20 au 30 mars 2024, nous sommes heureux d’accueillir la visite officielle de Michael Lapsley, militant de la lutte contre l’apartheid, artisan de la paix et fondateur de l’Institut Guérison des mémoires en Afrique du Sud.

    Le Centre de services de justice réparatrice est partenaire de l’Institut de Guérison des mémoires en Afrique du Sud, fondé par Michael Lapsley depuis 2016. Dans le cadre de ce partenariat, l’Institut de Guérison des mémoires a certifié 5 facilitateurs-trices au Québec. Le CSJR a organisé 12 ateliers Guérison des mémoires en partenariat avec l’IHOM et a déjà eu le privilège d’accueillir Michael Lapsley à 5 reprises, à Montréal.

    D’origine néo-zélandaise, il est amené à s’installer en Afrique du Sud à l’âge de 24 ans, alors qu’il est jeune prêtre anglican. Il y découvrira la sombre réalité de l’apartheid. Horrifié par l’injustice de ce régime, Michael Lapsley s’engage activement dans la lutte contre la ségrégation raciale. Il sera menacé de mort, considéré comme ennemi par le régime de l’apartheid. En exil au Lesotho, il devient aumônier du Congrès national africain, le parti politique pour la défense des droits des Noirs dirigé par Nelson Mandela.

    L’action militante de Michael Lapsley depuis l’étranger ne passe pas inaperçue. En 1990, au Zimbabwe, il reçoit une lettre piégée qui lui coûte un œil ainsi que ses deux mains. Malgré ce handicap profond, Michael Lapsley fait preuve de résilience et ressort de cet attentat plus déterminé que jamais à agir pour la justice et la paix. Il retourne en Afrique du Sud pour témoigner lors de la Commission de la vérité et de la réconciliation (1995-1996). Il aidera désormais les personnes touchées par l’apartheid à en surmonter les traumatismes par la parole et l’échange.

    Ce travail le mènera, en 1998, à fonder l’Institut pour la Guérison des mémoires. Les ateliers développés par Michael Lapsley ont permis à des milliers de personnes d’avancer sur le chemin de la paix et de la guérison. Ils sont maintenant offerts dans plusieurs pays aux quatre coins du monde. Découvrez en plus sur les ateliers Guérison des mémoires en cliquant, ici.

    Cette année, le CSJR organise la venue de Michael Lapsley dans le but d’offrir pour la première fois au Québec l’atelier Guérison des mémoires Phase II – Que faire de sa colère ? Comment surmonter la haine ? Comment aborder le pardon ? –, accessible pour les participant.e.s des 12 derniers ateliers Phase I. Il vise à continuer le cheminement personnel amorcé pendant l’atelier Phase I. 


    Ce second atelier qui affiche déjà complet aura lieu le 23 mars prochain à Trois-Rivières et accueillera 35 participants. Pendant cette visite, nos 5 facilitateurs seront également formés par Michael Lapsley pour offrir la Phase II de cet atelier au Québec. Il continuera ensuite sa visite en Amérique du Nord par le Nunavik, les États-Unis et Hawaï. Sa visite au Nunavik est prévue du 30 mars au 5 avril 2024 pour animer un atelier Guérison des mémoires et plusieurs échanges à Kuujjuaq et à Salluit, en collaboration avec Inuit Values et Inuit Heath.

    Durant sa visite au Québec, des événements publics et privés seront organisés avec des partenaires du CSJR. Nous annoncerons prochainement la programmation de sa venue. Restez à l’affût pour participer à un de nos événements et rencontrer cette figure inspirante qu’est Michael Lapsley.

    Ce projet est rendu possible grâce notamment au soutien de la Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits que nous remercions chaleureusement. Michael Lapsley rencontrera des membres des communautés des Premières Nations et des Inuits pendant cette visite. 

    Nouvelle porte-parole du CSJR

    Le CSJR a l’honneur de présenter sa nouvelle porte-parole, Geneviève Rioux.

    Geneviève Rioux est doctorante en psychologie et écrivaine. Survivante d’une tentative de meurtre et d’agression sexuelle, elle dénonce cette violence par l’écriture, véritable exutoire et outil de justice. À travers différents genres littéraires, elle aborde des thèmes d’actualité comme la femme, l’adversité et la résilience. Elle transmet son message sur scène, donne des conférences et des ateliers d’écriture. Son premier recueil, Survivaces, est paru aux éditions Mémoire d’encrier au printemps 2022, en partenariat avec David Goudreault.

    Le parcours personnel et artistique de Geneviève Rioux permet de mettre en lumière le parcours d’une personne ayant été victime d’acte criminel qui croit en la réparation à travers le dialogue de personnes ayant été victime et ayant commis un acte criminel.

    « Parce que je crois en la rencontre permettant de dépasser l’identité de victime, et en la possibilité de dénouer sa propre souffrance à travers ce que représente l’autre et ce dont il est porteur. 
    Le CSJR offre un accompagnement aux personnes ayant été touchées par l’abus ou la violence, d’un côté comme de l’autre, en plus de sensibiliser à une justice intégrant la communauté. 
    Merci à l’équipe du CSJR de m’offrir l’opportunité de tendre vers la réparation. »
    Geneviève Rioux

    Merci à Geneviève Rioux d’embarquer dans cette aventure pour porter les valeurs du CSJR publiquement.

    Le CSJR tient à remercier grandement Céline Bonnier qui a été sa porte-parole depuis 2017. Elle incarnait alors magnifiquement le rôle de Suzanne, une femme détenue dans la célèbre série Unité 9, réalisée par Danielle Trottier. Avec sensibilité et ouverture, Céline Bonnier a participé à une démarche de justice réparatrice à titre de “membre de la communauté” au CSJR. Cette expérience lui a permis de parler avec conviction de l’impact de ces rencontres auprès des personnes qui y participent. Le CSJR tient à lui exprimer toute sa reconnaissance pour ses prises de parole publiques. Grâce à elle, de nombreuses personnes ont choisi de vivre à leur tour ces rencontres réparatrices.

    Soirée des bénévoles 2024

    Le CSJR a eu la grande joie de rassembler ses bénévoles le 18 janvier dernier pour les remercier de leur précieux engagement, pour se rassembler et réseauter. 

    Plus d’une vingtaine de bénévoles étaient présents, des anciens et des nouveaux pour recevoir des nouvelles du CSJR et se connaître un peu autour d’un jeu ludique. Un tirage de beaux cadeaux a été réalisé grâce au généreux soutien de commerçants locaux. La surprise cette année fût la présentation en avant-première de notre nouvelle porte-parole, Geneviève Rioux . Nous avons ensuite dégusté le magnifique buffet préparé avec le soutien de nombreuses commandites. 

    Le CSJR ne serait pas le même sans l’implication d’une quarantaine de bénévoles, dont plusieurs personnes qui ont pu bénéficier de ses services. Nous les remercions donc de tout cœur pour leur implication et leur engagement envers la mission du CSJR. 

    Nous tenons à remercier chaleureusement les commanditaires de la soirée. 

    Webinaire sur la justice réparatrice à écouter

    Le CSJR a réalisé un webinaire sur la justice réparatrice en collaboration avec le Centre international de criminologie comparée de l’Université de Montréal.

    Cette session d’information en ligne, qui s’est déroulée le jeudi 23 novembre, a permis de présenter le modèle de rencontres de justice réparatrice offert par le CSJR à plus de 50 membres de la collectivité. Les témoignages d’une personne victime et d’un auteur de violence y ayant participé ont permis d’illustrer le caractère réparateur de ces rencontres.


    Cette intervention a été enregistrée et peut donc être visionnée en ligne, ci-dessous.

    N’hésitez pas à la faire connaître autour de vous !

    L’équipe s’agrandit !

    Nous avons le plaisir d’accueillir France De Blois dans l’équipe du CSJR en tant que directrice administrative. Nous nous réjouissons de son arrivée !

    France a toujours été très soucieuse des causes reliées à la santé mentale. Poursuivant un certificat en psychologie, elle prône la justice et la paix sociale sous toutes ses formes. Convaincue que la justice réparatrice fait œuvre utile en permettant de dénouer des incompréhensions et des souffrances non exprimées afin de cheminer vers un avenir plus serein, France, CPA et gestionnaire depuis plus de 30 ans se joint à l’équipe du CSJR pour soutenir l’organisme dans sa gestion administrative et sa gouvernance ainsi que le maintien et le développement des relations avec ses partenaires.

    Découvrez toute l’équipe, ici.

    Bilan des animateurs de rencontre

    Le vendredi 24 novembre se tenait notre réunion Bilan et perspectives.

    Cette rencontre, réunissant nos animateurs et animatrices, est une occasion de faire le point sur l’année qui se termine, et de s’intéresser à celle qui s’en vient.  Nous faisons notamment un bilan des évaluations des participant(e)s à nos rencontres, dans un souci de toujours améliorer nos pratiques.
    Alors que nous nous penchons sur les succès et les leçons apprises, nous nous réjouissons également des possibilités qui s’offrent à nous.
    Cette rencontre est bien plus qu’un simple bilan ; c’est un échange dynamique d’idées, une plateforme pour l’innovation et un témoignage de notre engagement collectif en faveur du progrès.

    Tous nos animateurs et animatrices n’ont malheureusement pas pu y assister, mais nous avons réussi à en rassembler une bonne partie ! Merci à elles et eux pour leur bonté et leur professionnalisme. Merci aussi à Line Bernier, qui a gracieusement accepté d’animer cette réunion.

    Midi de la justice réparatrice

    Le CSJR, en collaboration avec le Centre international de criminologie comparée (CICC) de l’UDEM, vous propose une session d’information sur la justice réparatrice et plus spécifiquement, sur le modèle de rencontre du CSJR. Cette session d’information se tiendra pendant la Semaine de la justice réparatrice, jeudi 23 novembre, de 12h00 à 13h30.

    À qui la session s’adresse-t-elle ?

    • Des intervenant.e.s auprès de personnes ayant été victimes de crime ou ayant commis un crime, 
    • Des personnes qui s’intéressent à la justice réparatrice et aimeraient savoir comment y participer ou s’en inspirer

    Déroulement : Lors de cette session d’information, vous en apprendrez plus sur le concept de justice réparatrice au Québec et plus spécifiquement sur le modèle de rencontre de justice réparatrice du Centre de services de justice réparatrice (CSJR) qui s’offre en crime apparenté et avec la présence de membres de la société. Vous assisterez aussi à des témoignages de personnes ayant été victimes et auteures de crime qui ont participé à une des rencontres de justice réparatrice organisées par le CSJR.

    Cette session d’information vise donc à ce que vous compreniez plus amplement les rencontres de justice réparatrice du CSJR (la démarche, le déroulement, les bienfaits).

    Détails de l’événement :

    • Quand : Jeudi 23 novembre de 12h à 13h30
    • : En ligne, le lien vous sera envoyé à la réception de votre inscription
    • Des questions ? Contactez-nous à manonmazenod@csjr.org / (438) 493-4733

    Semaine de la justice réparatrice 2023

    La Semaine de la justice réparatrice aura lieu du 19 au 26 novembre prochain.

    Découvrez le programme de la Semaine que nous vous proposons : 

    Midi de la justice réparatrice

    Jeudi 23 novembre, de 12h à 13h30

    Le CSJR, en collaboration avec le Centre international de criminologie comparée (CICC) de l’UDEM, vous propose un Webinaire sur la justice réparatrice

    Lors de cet événement en ligne, vous en apprendrez plus sur le modèle des rencontres de justice réparatrice du CSJR.

    Symposium national sur la justice réparatrice

    20 et 21 novembre 2023

    La Restorative Justice Association of Manitoba, avec l’appui du Comité de planification du Symposium national sur la justice réparatrice, organisera la quatrième édition virtuelle du symposium. Cette année, le thème est « Au cœur de l’innovation : Propulser la justice réparatrice de la marge vers un mouvement majeur ».

    Atelier d'expression corporelle

    Mardi 21 novembre de 18h30, à 20h30

    En collaboration avec Montréal Danse et la Société Elizabeth Fry, nous vous invitons à participer à un atelier d’expression corporelle animé par deux facilitatrices du programme Danse contre la violence. C’est une rencontre de créativité entre femmes (mouvement, créativité et causerie). Places limitées, sur inscription.

    Soirée communautaire de clôture de la Justice réparatrice

    Vendredi 24 novembre, de 17h à 21h

    Cette soirée est coordonnée par  l’Aumônerie communautaire de Montréal et son réseau d’organismes (Corporation Jean-Paul Morin, Mouvement Communitas, Relais-Famille, Maison Orléans, Corporation Entrée libre et le Centre de services de justice réparatrice). Elle portera sur le thème de la famille. Cet événement sera l’occasion de célébrer les réalisations qui auront eu lieu durant la semaine, et de se rassembler autour d’un buffet suivi d’activités interactives, de témoignages et d’interludes musicaux.

    Lieu
    Centre de jour René-Gagnon, 2857 de Bruxelles, Montréal H1L 1W2, (Métro Honoré-Beaugrand)

    Inscription
    acmontreal@hotmail.com/514-978-8881
    Contribution suggérée de 10$ (avec repas)

Centre de services de justice réparatrice | 7333 rue Saint Denis, Montréal Qc H2R2E5 | 514 933-3737 | csjr@csjr.org 

Tous Droits Réservés