Équipe

Coordonnatrice

Estelle Drouvin

Juriste de formation, spécialisée dans le domaine des droits de la personne, Estelle a découvert avec enthousiasme la justice réparatrice en venant s’installer au Québec en 2005. Après 1Estelle Drouvin0 ans de lutte contre les traitements inhumains et la torture, et 4 ans à œuvrer pour la paix et la non-violence, elle a accepté de reprendre, fin 2009, le poste de coordonnatrice du CSJR, heureuse de pouvoir consacrer ses efforts à la promotion d’une pratique pleine d’avenir.

Agente de développement en régions

Guylaine Martel

Intervenante sociale ayant œuvré auprès
de différentes clientèles et plus récemment auprès des victimes d’agressions à caractère sexuelle, Guylaine a joint d’abord l’équipe du CSJR à titre d’animatrice de rencontres Face à Face. Depuis septembre 2016, c’est en tant qu’agente de développement qu’elle poursuit ses activités professionnelles au sein de l’organisme avec comme mandat principal la promotion, le développement et le soutien des services de justice réparatrice dans différentes régions du Québec.

Agent de sensibilisation

Mathieu Lavigne

Mathieu est diplômé en histoire de l’Université de Montréal. Il a notamment été responsable de la collection de publications du Centre culturel chrétien de Montréal, dix titres édités chez Fides. Il a aussi été collaborateur régulier à Présence magazine et Aujourd’hui Credo. On peut maintenant l’entendre sur les ondes de Radio VM au micro de Foi et Turbulences, Vie religieuse, aujourd’hui et demain et Faire justice autrement, émission coproduite par le CSJR. Depuis 2017, il est embauché deux jours par semaine dans le cadre d’un projet financé par la Fondation Béati. En 2018, il a également également une journée par semaine au suivi du projet de balados financé par Justice Québec, intitulés La 3e personne.

Chargée de projets

Annick Lavogiez

Détentrice d’une maitrise en langue et littérature française, Annick a travaillé plusieurs années en tant que coordonnatrice de projets à la Fédération québécoise de l’autisme. Elle a commencé son aventure au CSJR en tant que membre de la communauté lors d’un RDV, puis elle a participé à l’organisation de café-jasettes en tant que bénévole. En 2018, à côté de ses études en travail social, elle a été embauchée ponctuellement pour la gestion de certains projets. Depuis juillet 2019, Annick est engagée deux jours/semaine comme chargée de projets et s’occupe entre autre de l’organisation des activités du CSJR à l’occasion du Mois de la paix, de la Semaine de réhabilitation sociale, de la Semaine de justice réparatrice et de la Semaine des victimes et survivant.e.s d’actes criminels.

Membres du Conseil d’administration

Raoul Lincourt, Président

Consultant en développement des organisations sans but luraoul_lincourt_v2cratif et détenteur d’un certificat en animation de groupes, Raoul  s’est impliqué dès la création du CSJR en 2001. Il anime, depuis de nombreuses années, des rencontres détenus-victimes, en groupe et en face-à-face, avec le désir « d’aider les personnes à se libérer de leurs souffrances ». Il a reçu deux certificats de reconnaissance du Prix canadien Ron Wiebe sur la justice réparatrice, a été nommé « Bénévole de la paix » de l’année 2011 par les YMCA-Québec, a reçu le Prix Hommage bénévolat Québec en 2012 et le Prix « Hommage 40 ans de la Charte » de la Commission québécoise des droits de la personne et des droits de la jeunesse en 2015.

Yves Gilbert, Trésorier

yves

Administrateur d’expérience au service d’organismes communautaires et ancien président de la Fédération des scouts du Québec, Yves a intégré le conseil d’administration du CSJR en novembre 2009 et travaille activement et avec conviction à assurer une sécurité financière de l’organisme.

Marie-Stéphane Rainville, Secrétaire

Comme orthophoniste et comme personne ayant bénéficié des services du CSJR, Marie-Stéphane se dit touchée par la mission du CSJR qui est de créer des ponts, d’ouvrir la communication. Selon elle, mettre des mots sur l’expérience, sortir du silence, redéfinir des perceptions, entendre l’autre dans sa souffrance aident à se retrouver, à guérir, à comprendre.

Cindy Lapointe, Vice-Présidente

Cindy Lapointe (M.Sc. Criminologie, B.Sc. Psychologie) a œuvré tout d’abord en recherche (Étude auprès des jeunes de la rue et Étude longitudinale sur le désistement à l’activité criminelle), puis au sein des Services correctionnels du Canada en tant qu’agente de libération conditionnelle en milieu carcéral. Depuis 2003, elle a occupé successivement les postes d’intervenante psychosociale, de chef de service et de directrice de service du Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) de Montréal. C’est dans le cadre de son travail au CAVAC qu’elle a pu développer une expertise reliée à l’intervention auprès des personnes victimes d’actes criminels, domaine qui demeure son champ d’intérêt principal.

Laurent Champagne

De formation théologique avec spécialisation en morale et counseling laurent_champagne_v2spirituel, Laurent travaille actuellement en réinsertion sociale avec les libérés du Service Correctionnel Canadien dans la région du Grand Montréal en faisant découvrir le bienfait de la justice réparatrice pour la croissance personnelle. Coordonnateur de l’Aumônerie Communautaire de Montréal, il organise en partenariat des activités pour la semaine de la justice réparatrice et celle des victimes d’acte criminel.

William Henriques

Avocat, diplômé en gestion et développement durable et aujourd’hui en voie d’obtenir une maîtrise en prévention et règlement des différends, nul doute que l’environnement et les questions de justice sociale ont toujours été au coeur de ses préoccupations. Après avoir été impliqué au sein d’organisations environnementales, il dédie ensuite sa pratique légale à l’Aide Juridique, où il accompagnera une clientèle aux prises avec des enjeux de santé mentale, tant devant les instances civiles que criminelles. Aujourd’hui médiateur et attiré par les formes complémentaires de résolution de conflits, c’est en en tant que membre de la communauté lors des rencontres détenus-victimes qu’il fera la découverte de la justice réparatrice. Convaincu de ses vertus et désireux de contribuer à la promotion de cette dernière, c’est volontiers qu’il accepte de joindre son dynamisme à celui de notre équipe!

Tania Tretiak

Avocate, Senior Legal Counsel pour la compagnie Pfizer.

Céline Savard

Animatrice culturelle auprès des enfants atteints de leucémie et cancer, comédienne et improvisatrice, Céline Savard a travaillé dans le milieu des arts jusqu’en 1995. En 2004, elle participe à une série de rencontres détenus-victimes marquant le début de son implication au CSJR. Artiste en art visuel depuis une vingtaine d’années, elle eu la chance de participer à des expositions dont une rétrospective de ses œuvre en 2017 offerte par le CSJR. Depuis deux ans, elle offre des ateliers d’arts plastiques en milieu carcéral. L’art et la justice réparatrice sont des processus de résilience que l’artiste partage avec sa communauté.

Personne en charge de la page Facebook du CSJR

Katheleen Landry

Graphiste de formation ayant travaillé à l’accueil de familkatheleen_landryles endeuillées, Katheleen a découvert les bienfaits des RDV lors de son bénévolat en détention dans le cadre de méditations guidées. Elle fut à la fois touchée par les impacts positifs sur les détenus, que par une « justice réparatrice » qui s’est naturellement opérée en elle lors de ces rencontres. Maintenant établie en France, elle continue de s’occuper à titre bénévole de la page www.facebook.com/csjr.org

Un grand merci également aux animateurs(rices) de rencontres de justice réparatrice en 2018

Raoul Lincourt, Estelle Martine, Emilie, Line Bernier, Claire Messier, Michel Valade, Luc Genest, Denise Voisard, Marie Brion, Samuel Coté, Alain Ferron, Chantal Lachance, Guy Gravel et Sean Gardner.

Centre de services de justice réparatrice | 7333 rue Saint Denis, Montréal Qc H2R2E5 | 514 933-3737 | csjr@csjr.org 

Tous Droits Réservés