Blogue

    Rencontre Germe de justice réparatrice entre autochtones et allochtones


    Du 27 au 29 mai 2022, 23 personnes de la communauté Atikamekw et 23 personnes allochtones se sont réunies à Trois-Rivières pour la rencontre Germe de justice réparatrice.
    Cette fin de semaine dans l’esprit de la justice réparatrice a été conçue et organisée par le CSJR et la communauté Atikamekw, avec le soutien financier de Santé Canada DSPNI.


    Moments forts de partages, en vérité et avec humilité, sur nos histoires personnelles mais aussi sur les blessures du passé (abus dans les pensionnats, enlèvements d’enfants, colonisation…) et celles d’aujourd’hui (racisme, exploitation, non-respect…). 
    Des moments de responsabilisation et de rapprochement lors d’un rituel qui a été co-créé ensemble… mais aussi des temps de communion, de joie et d’amitié… Des émotions partagées en intensité qui ont tissé des liens entre nous.


    Nous ne sommes pas sortis les mêmes de cette rencontre. Plusieurs ont témoigné de profondes transformations… Un appel à continuer de cheminer ensemble, dans cet esprit de justice réparatrice qui a soufflé durant cette fin de semaine.

    Découvrez l’article de Matthieu Lavigne qui a participé à cette rencontre publié dans Le Quotidien : ici
    Découvrez cette rencontre en images : 

    Découvrez notre rapport annuel 2021

    L’Assemblée générale annuelle s’est déroulée dans un beau cercle de 26 personnes à la Cité-des-Hospitalières le 10 juin dernier dans une atmosphère amicale et bienveillante.

    L’Assemblée a remercié chaleureusement Yves Gilbert pour son engagement fidèle et généreux depuis 12 ans, d’abord comme trésorier du CSJR puis comme Agent de soutien administratif. Il restera en lien avec l’organisme, mais il est heureux de prendre sa retraite du poste d’Agent de soutien administratif, en confiant cette responsabilité à Abdellah Jouhri, nouvellement arrivé dans l’équipe.

    Toutes nos félicitations et remerciements aux quatre membres du Conseil d’administration qui se représentaient et qui ont été réélus à l’unanimité.

    • Mathieu Lavigne
    • Jonathan Jubinville
    • William Henriques
    • Virginie Lecourt

    Les documents de l’AGA sont disponibles sur demande.

    Découvrez le Rapport annuel 2021

    Le CSJR, ouvert à l’international

    Le Canada est reconnu comme un des pays précurseurs en matière de justice réparatrice. C’est pourquoi le CSJR est régulièrement contacté par des acteurs internationaux pour présenter son approche et modèle unique de justice réparatrice : organisme communautaire de pratique de justice réparatrice en crime apparenté.

    En Belgique

    Estelle a rencontré en mars 2022 Christophe De Muylder, qui souhaite implanter avec Philippe Landenne le modèle de justice réparatrice du CSJR en Belgique. Cela fut l’occasion de le mettre en lien avec Mario dont la fille et les petits-enfants ont été assassinés et qui a vécu une démarche de justice réparatrice avec le CSJR. Celui-ci a témoigné de son expérience devant des membres de familles de personnes disparues ou assassinées en Belgique afin de leur partager son chemin de réparation et échanger avec eux.

    C’est donc un partenariat qui se construit entre le Québec et la Belgique pour faire vivre la justice réparatrice au-delà des frontières!

    Au Brésil

    Le 4 mars 2022, Manon a présenté les services de justice réparatrice du CSJR à l’organisation Cei Campinas, organisation sociale et communautaire implantée dans la ville de Campinas au Brésil. Le présentation était diffusée en direct à 25 membres de l’organisation, traduite en direct par un traducteur de l’anglais au portugais. Les participants ont eu de nombreuses questions et réactions sur l’intervention et ont grandement apprécié le partage de connaissances proposé par le CSJR.

    L’organisation Cei Campinas est intéressée par le modèle communautaire du CSJR. En effet, selon notre partenaire, le système de justice brésilien n’étant pas prêt pour le moment à intégrer la justice réparatrice dans ses services, proposer la justice réparatrice dans un organisme communautaire paraît être une bonne avenue. L’organisation propose déjà des formations et des activités de justice réparatrice et souhaite être un diffuseur de la justice réparatrice dans leur ville de Campinas. 

    Le 13 juin, Estelle a aussi rencontré deux Brésiliens de la région de Minas Gerais, qui étaient de passage au Québec. Ils sont tous deux impliqués dans le développement de la justice réparatrice dans leur pays (fonctionnaire fédérale et professeur d’Université). Une belle rencontre porteuse d’espoir !

    Présentation du CSJR à des étudiants en droit de l’Université d’Amsterdam de passage à Montréal

    Le 3 mai dernier, le CSJR a eu la visite d’un groupe de 27 étudiants en droit de l’Université d’Amsterdam (Vrije Universiteit Amsterdam) au Pays-Bas, en voyage d’études à Montréal. 

    C’est avec plaisir que l’équipe du CSJR les a accueillies au 7333, rue Saint-Denis où Manon, accompagnée d’Erick ayant lui-même participé à un processus de justice réparatrice et animateur de rencontres de justice réparatrice, ont présenté le modèle du CSJR. Erick a ainsi pu partager son histoire de justice réparatrice avec ces jeunes étudiants qui sont ressortis de cette rencontre à la fois enrichis et bouleversés par son témoignage honnête, poignant et empli d’espoir. Un des étudiants a partagé qu’après avoir entendu son témoignage, il croit désormais aux bénéfices d’une démarche de justice réparatrice.

    Présentation des services du CSJR dans un colloque à l’Université de Rennes en France

    Le 18 mai dernier, Guylaine a présenté l’approche du CSJR lors du colloque organisé par l’association des étudiants en Psychocriminologie et Victimologie de l’Université de Rennes en France. Le modèle du CSJR a ainsi pu être expliqué ainsi que ses bénéfices véhiculés par le témoignage précieux de deux personnes ayant vécu un processus de justice réparatrice avec le CSJR. En tout, ce sont environ 110 personnes qui étaient présentes à la fois en présentiel et en virtuel.


    N’hésitez pas à nous contacter pour toutes demandes de présentation des services du CSJR : csjr@csjr.org/(514) 933-3737

    10 juin 2022 : joignez-vous à nous pour l’AGA!

    Venez en apprendre plus sur les activités du CSJR lors de l’Assemblée Générale Annuelle (AGA) vendredi 10 juin prochain! Un moment idéal pour rencontrer l’équipe du CSJR, les bénévoles et apprendre plus sur les activités passées et à venir!

    Nous aurons le plaisir de partager un pot-luck pour avoir la joie de se retrouver à la Cité-des-Hospitalières, dernière chance de découvrir ce lieu historique de Montréal avant qu’elle ne soit fermée à la location (nous sommes le dernier organisme à pouvoir en bénéficier). Nous partagerons un repas constitué de ce que chacun.e apportera.


    Quand ? Vendredi 10 juin 

    • dès 17h pour le pot-luck
    • à 18h30 pour l’AGA

    Où? À la Cité-des-Hospitalières au 251 avenue des Pins Ouest, à Montréal. Si vous venez en voiture, sachez qu’un stationnement payant est disponible à l’Hôtel-Dieu juste à côté.

    Inscriptions requises : Formulaire d’Inscription
    Afin de nous permettre d’organiser la logistique (matériel et salle), faites-nous connaître si vous pouvez être des nôtres, en remplissant ce formulaire.

    Bien hâte de vous retrouver, de relire l’année qui vient de s’écouler et d’envisager l’avenir avec vous!

    Retour sur la Semaine des victimes 2022

    L’art-thérapie : un outil puissant de rencontre avec soi et avec les autres

    Le Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM), en collaboration avec le CSJR, offre depuis 2016 des ateliers de groupe gratuits aux personnes touchées par la violence. À l’occasion de la Semaine des victimes et survivant.es d’actes criminels, l’art-thérapeute Stephen Legari, toujours aussi supportant, rassurant et inspirant, a accueilli 10 participant.e.s à La Ruche du MBAM dimanche 15 mai 2022. Le thème rejoignait celui de l’exposition d’oeuvres d’arts « Croisements de vie, mon histoire derrière l’œuvre ». 

    Marie-Stéphane Rainville faisait partie des participant.e.s de cet atelier. Elle nous partage ici son expérience lors de l’atelier.

    “Bien que je n’aie pas de talent particulier en art visuel, lors de ces ateliers, l’art me trouve, à chaque fois! Et me permet de me retrouver.
    Je découvre à chaque fois, comme par magie, le pouvoir de l’art. Et l’art qui me redonne du pouvoir.
    L’art qui m’invite à 
    Revisiter mon histoire.
    Accueillir, pendant le processus de création, avec respect et bienveillance mes déchirures, mes fêlures, mes cicatrices.
    Apprécier, avec reconnaissance, comment j’ai pu me rafistoler, recoller les morceaux, pour reconstruire mon intégrité, pour continuer. Du mieux que j’ai pu, avec les moyens dont je disposais à ce moment-là. 
    Contempler le chemin parcouru. 
    Ressentir de l’admiration pour cette personne courageuse qui est passée au travers.
    Laisser notre cœur, notre corps, notre âme nous révéler des secrets, des trésors par les formes, les couleurs, les gestes, les textures. Mon histoire s’écrit devant mes yeux et m’indique aussi le chemin à suivre.
    Cette expérience se trouve multipliée lors du partage de nos œuvres avec les autres participant.e.s. Être vue, entendue, être témoin et solidaire, cette communion de cœurs, est une source de réparation incommensurable.”

    Nous tenons à remercier Stephen Legari et le Musée des Beaux-arts de Montréal pour leur soutien dans ce projet.


    Participation du CSJR au Colloque fédéral de la Semaine des victimes

    Mercredi 18 mai 2022, le CSJR a offert une conférence dans le cadre du colloque virtuel organisé par le Centre de la politique concernant les victimes du gouvernement du Canada pour la Semaine des victimes 2022 (15 au 21 mai 2022).

    La conférence offerte avait pour thème Libération par l’art et la justice réparatrice et était offerte par Dominique et Graziella, deux personnes victimes ayant participé à une démarche de justice réparatrice avec le CSJR et Manon, agente de développement de services au CSJR. Cette intervention avait pour but de partager la démarche de justice réparatrice ainsi que celle de l’art comme moyens de réparation pour des personnes victimes d’actes criminels.

    Les témoignages offerts par Dominique et Graziella étaient très émouvants et authentiques. Elles ont ainsi pu partager leur processus de justice réparatrice et leur démarche artistique. Graziella a ainsi pu partager son Slam et Dominique a décrit de manière très détaillée certaines de ses œuvres. Les témoignages très personnels et généreux ont touché beaucoup de personnes de l’autre côté de l’écran, comme ont pu en témoigner les nombreux retours que nous avons reçus à l’issue de notre intervention.

    Au total, environ 260 participants ont assisté à la conférence, dont la majorité était anglophone et provenaient d’Ottawa, Edmonton, Toronto, Calgary et Montréal. En tout, il y avait des participants de 75 communautés différentes à travers le Canada.

    Nous sommes heureuses d’avoir pu toucher autant de gens sur une démarche qui redonne espoir et confiance à des personnes victimes et survivant.e.s d’actes criminels.

    Nous remercions Graziella et Dominique pour leur confiance et leur partage ainsi qu’à l’équipe du Centre de la politique concernant les victimes de nous avoir donné cette opportunité pour sensibiliser sur le rôle important de la justice réparatrice ainsi que de celui de l’art dans le processus de guérison.


    Lumière sur le vernissage de l’exposition Croisements de vie – Mon histoire derrière l’oeuvre

    Intimiste, touchante, enrichissante : voici quelques mots pour décrire la soirée de vernissage de l’exposition Croisements de vie – Mon histoire derrière l’oeuvre qui s’est tenue jeudi 19 mai dans le cadre de la Semaine des victimes 2022 à L’Orbite.

    Ce sont environ une quarantaine de personnes qui ont assisté au vernissage où 4 artistes de l’exposition étaient présents. Nous avons eu la chance d’écouter le témoignage touchant de deux artistes qui ont partagé l’histoire derrière leur œuvre lors de la présentation de l’exposition. 

    Nous sommes heureux d’avoir pu donner la parole à des personnes victimes d’actes criminels et de leur offrir une plateforme d’expression.

    Voici quelques photos qui reviennent sur l’événement.

    Nous remercions nos partenaires Gallea, L’Orbite et le Ministère de la justice qui ont pu rendre ce projet possible.

    La tortue et les dépendances

    Un groupe de personnes accompagnées d’une animatrice et d’un animateur, Chantal Lachance et Raoul Lincourt, s’est réuni durant deux journées, les 23 et 24 avril dernier, pour aborder la question de leurs dépendances et/ou des effets de la dépendance d’un proche sur elles (affective, boisson et drogues). 

    Elles ont pu échanger sur comment elles ont blessé des proches et/ou comment elles ont été blessées par la dépendance de proches. Elles ont partagé leurs réalités, leurs besoins, leur cheminement et leur désir de réparation actuel.

    À l’image de la tortue qui porte une carapace si lourde qu’elle peine à avancer et parfois, se recroqueville pour échapper à un danger, les participants (3 femmes et 2 hommes) ont pu s’entraider pour mieux connaître les lourdeurs de ce qu’ils ont vécu, les entraves qui ralentissent leur marche et pour envisager les moyens de continuer à avancer dans leur parcours de vie.

    Dans un climat de bienveillance et de collaboration, elles ont pu mieux se connaître et repartir confiante de pouvoir continuer d’avancer plus allégées et plus confiantes dans leurs capacités à franchir davantage pacifiées les obstacles qui pourraient survenir.

    Assemblée générale du CSJR – 10 juin 2022 à 18h30

     
    Le CSJR est heureux d’inviter ses membres à la prochaine Assemblée générale du CSJR. Soyez des nôtres, une belle occasion de se retrouver entre passionnés de la justice réparatrice.


    Celle-ci se tiendra le vendredi 10 juin à 18h30, à la Cité-des-Hospitalières, 251 avenue des Pins Ouest, à Montréal. Si vous venez en voiture, sachez qu’un stationnement payant est disponible à l’Hôtel-Dieu juste à côté.


    Nous reprenons notre tradition pot-luck avant l’AGA pour avoir la joie de se retrouver. Vous pouvez donc arriver dès 17h si vous le souhaitez. Nous partagerons un repas constitué de ce que chacun.e apportera.

    Afin de nous permettre d’organiser la logistique (matériel et salle), faites-nous connaître si vous pouvez être des nôtres, en remplissant ce formulaire : Formulaire d’Inscription


    Si vous n’êtes pas membre, il est encore possible de le devenir (en cliquant sur Devenir membre sur notre site ou en nous l’indiquant). Si la cotisation de 30$/an est un obstacle pour vous, n’hésitez pas à nous le dire. On ne veut pas que la question financière soit un enjeu.

    Atelier de céramique – 28 mai et 11 juin 2022 (reporté à l’automne 2022)

    Participez à un atelier de céramique sur deux jours dans la magnifique région des Laurentides!


    À qui s’adresse cet atelier? Aux personnes survivantes de violences sexuelles qui souhaitent « mettre les mains à la terre » pour créer un carillon que vous pourrez suspendre à un endroit particulier de votre lieu de vie.


    Soutenu et organisé avec le CSJR, cette activité est offerte gracieusement par Gréta céramiste grâce à la vente de bougies créées et vendues spécialement à cette fin. Pour plus d’information sur la vente de ces bougies, vous pouvez consulter le site facebook de l’artiste (https://www.facebook.com/Greta.ceramiste)


    Dates de réalisation : à l’automne, plus d’informations à venir…


    Vous êtes intéressÉes? 
    Prenez note que l’atelier est offert à Morin Eights. Le covoiturage pourrait être envisagé selon les possibilités. Bien vouloir nous faire part de vos besoins à cette fin lors de votre inscription par téléphone au 514-933-3737 ou par courriel au guylainemartel@csjr.org

Centre de services de justice réparatrice | 7333 rue Saint Denis, Montréal Qc H2R2E5 | 514 933-3737 | csjr@csjr.org 

Tous Droits Réservés