Historique

« Je n’entendais que la moitié de l’histoire », c’est en prenant conscience de cette réalité que David Shantz, alors aumônier carcéral, décide de s’inspirer d’initiatives existantes ailleurs pour organiser les premières rencontres entre des détenus et des victimes à l’intérieur d’établissements pénitenciers au Québec. C’était il y a 20 ans.

10 ans plus tard, il fait la connaissance de Thérèse de Villette qui venait d’être victime secondaire de meurtre peu de temps auparavant. Elle s’enthousiasme pour la justice réparatrice, après avoir constaté les bienfaits de cette démarche dans sa propre vie.

Presqu’à la même période, David et Thérèse firent la connaissance de Mario Marchand qui venait de terminer un cours sur la justice réparatrice au Eastern Mennonite University (USA). Après avoir organisé tous les trois quelques RDV (rencontres détenus-victimes), Thérèse et Mario virent le besoin de créer un Centre pour faire la promotion de la justice réparatrice et répondre aux besoins des victimes, des offenseurs et de la communauté.

David, Thérèse et Mario, en compagnie de quelques autres pionniers (Raoul Lincourt, Gilles David), créent alors le Centre de services de justice réparatrice qui sera reconnu le 11 septembre 2001.

Depuis 2001, 750 personnes ayant vécu les conséquences de crimes apparentés ont choisi d’oser la rencontre.

→ En savoir plus :

Nos fondateurs

David ShantzDavid Shantz

thereseThérèse de Villette

Mario MarchandMario Marchand

Gilles DavidGilles David

raoul_lincourt_v2Raoul Lincourt

Centre de services de justice réparatrice | 7333 rue Saint Denis, Montréal Qc H2R2E5 | 514 933-3737 | csjr@csjr.org 

Tous Droits Réservés